Vegan or not Vegan ?

La question du moment, Vegan ou pas ?

« La grandeur d’une nation et ses progrès moraux se mesurent à la manière dont elle traite ses animaux » – Mahatma Gandhi

Mais tout d’abord c’est quoi être VEGAN ?

vegan-1091086_1920

Le Véganisme est une philosophie et une façon de vivre qui cherche à exclure,  toutes  formes d’exploitation et de cruauté envers les animaux,
cows-cow-203460_1920 que ce soit pour se nourrir, s’habiller, ou pour tout autre but  ; et par extension, le Véganisme favorise la mise en oeuvre d’alternatives sans utilisation d’animaux, pour le plus grand bien des êtres humains, des animaux et de l’environnement .Chaque vie sur terre est importante. Il n’y a donc pas de raison pour tuer les animaux et encore moins les manger. Les récentes polémiques suites à des vidéos tournées dans certains abattoirs me retourne le cœur, je ne comprends pas que l’on puisse torturer pour manger.

cows-1029077_1920

De nombreuses voix se sont élevées depuis toujours contre l’abomination de manger de la viande, en effet notre corps ne serait pas conçu pour être carnivore. Nous sommes fabriqués sur le modèle des herbivores :

  • Dentition : Contrairement aux carnivores, dont la dentition (pointue, avec des canines longues et tranchantes) est faite pour déchirer la chair d’un animal… les êtres humains ont une dentition semblable à celle des herbivores (plate, large et peu tranchante), qui convient pour couper, écraser et réduire en pulpe des aliments relativement mous.
  • Mâchoire, bouche et muscles faciaux : Comme chez les herbivores, nos muscles faciaux sont bien développés pour la mastication, tandis qu’ils sont peu développés chez les carnivores et les omnivores (qui avalent leurs aliments entièrement, sans mastication préalable). De même, l’ouverture de la bouche (par rapport à la taille de la tête) est petite chez les humains comme chez les herbivores, tandis qu’elle est grande chez les carnivores et omnivores (qui arrachent et avalent de grandes quantités de nourriture peu ou pas mastiquée). Par ailleurs, la constitution de notre mâchoire est semblable à celle des herbivores, ce qui nous permet d’écraser et de broyer nos aliments (à l’inverse des carnivores dont le type de mâchoire ne permet pas de mastiquer, mais donne au contraire la possibilité de mouvements tranchants…)
  • Système digestif : Comme les herbivores, et contrairement aux carnivores, notre salive contient des enzymes permettant la digestion de l’amidon contenu dans les végétaux ; tandis que les sels acides de notre corps sont beaucoup moins puissants que ceux des carnivores (qui en ont besoin pour digérer des os et du muscle). Par ailleurs, comme chez les herbivores, notre intestin est très long (lieu d’une importante fermentation bactérienne afin de permettre la digestion et l’assimilation des végétaux), tandis qu’il est très court chez les carnivores et omnivores (pour que la viande passe très vite, sans risquer de macérer et de se putréfier…).
  • Ongles : Les prédateurs carnivores et omnivores ont des griffes acérées, tandis que les herbivores ont des sabots mous ou des ongles plats comme les humains !

 

                                                    L’HUMAIN EST DONC UN VEGETARIEN QUI S’IGNORE

Mais alors, toutes ces publicités dont on nous abreuve copieusement chaque jour ?

« Les produits laitiers sont nos amis pour la vie »

« J’aime le bœuf »

« On ne peut pas allumer la télévision sans entendre des publicités suggérant que le lait favorise des os forts. Les publicités ne mentionnent pas que seulement 30% du calcium contenu dans le lait est absorbé par le corps, ou que l’ostéoporose est fréquente parmi les buveurs de lait. Ils ne vous aident pas non plus à corriger les causes réelles de la perte osseuse » – Dr Neal Barnard (Président du « Physicians Committee for Responsible Medicine »)

Depuis les années 20 on nous fait croire que boire du lait c’est bon pour la croissance, la vaste distribution des excédents de lait dans les écoles après la seconde guerre en est un exemple. on a ainsi donné l’illusion aux gens qu’il était important de boire du lait de vache.Cela ferait partie d’un vaste enfumage pour que croyons avoir  besoin de ces produits pour vivre.Des milliards sont en jeu,

Pour aller plus loin et vous faire votre propre avis lire : http://www.amazon.fr/Lait-mensonges-propagande-Thierry-Souccar/dp/2916878149/ref=sr_1_1?ie=UTF8&s=books&qid=1236780466&sr=1-1

Mon avis n’est pas réellement tranché, je ne suis pas une inconditionnelle de la viande, son goût, son odeur me lève le cœur la plupart du temps. J’aime le fromage, mais je me rends bien compte qu’il ne  convient pas à ma santé. Je ne bois plus de lait depuis mon enfance. Alors vais-je devenir Végan ? je pense sincèrement être sur ce chemin et je finirai certainement ainsi, j’avoue tout de même être amoureuse du cuir et donc une dichotomie est présente chez moi. Rien n’est encore tranché, mais je progresse.

Si vous aussi vous voulez progresser vers le Végétarisme ou le Véganisme  voici un lien très intéressant où vous pourrez tout comprendre : http://www.veganisme.fr/index.html

« Rien ne bénéficiera autant à la santé humaine et aux chances de survie de la vie sur Terre que l’évolution vers le végétarisme » – Albert Einstein

CET ARTICLE VOUS A INTÉRESSÉ ?

VOUS SOUHAITER INTERVENIR ?

C’EST JUSTE EN DESSOUS

drip-175551_1920

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *